Actualités

Ivres de bonheur !

De tous les scénarios envisagés, celui qui s’est déroulé dans le bassin olympique Pierre Garsau samedi soir est probablement le plus dingue. Et le résultat est là. Il est tout simplement énorme. Pour la première fois de son histoire, le PAN se qualifie pour la finale du Championnat de France. Le rêve !  Et tout ceci, excusez du peu, en sortant le Cercle des Nageurs de Marseille, 36 fois Champion de France. Cet exploit viendra prendre une jolie place dans la légende du polo aixois. Une place à part tant les émotions ont été fortes. Alors que s’est-il passé dans cette rencontre ? 

Une finale à aller chercher

C’est sans conteste le plus gros rendez-vous du PAN depuis qu’il évolue en Pro A. A la clé une place en finale du championnat. Si la découverte de la Coupe d’Europe était enivrante, cette fois il s’agit d’atteindre le très haut du panier français. Les Aixois s’apprêtent à défier chez lui le champion de France en titre avec la volonté de le faire tomber de son piédestal. Tout un symbole. Au moment de plonger dans le bassin samedi soir , il ne faudra pas admirer les Marseillais, mais se dire que l’exploit reste possible.

Tous les espoirs sont permis

Sur la route qui peut mener le PAN vers sa première finale de Pro A, la Team Pirates a fait la moitié du chemin samedi soir. Il ne fallait surtout pas prendre la foudre. Elle ne l’a pas pris. Au bout du compte, en remportant le match aller, les joueurs d’Alexandre Donsimoni préservent toutes leurs chances. 

On l’a tant désiré, on y est !

Le PAN s’apprête à disputer la première phase finale de Pro A de son histoire. Samedi à 18h45, les coéquipiers de Quentin Vander Meulen reçoivent le Cercle des nageurs de Marseille en demi-finale aller. Un rendez-vous à ne surtout pas rater. Car c’est une affiche qui en jette. L’affrontement entre les deux clubs de la métropole a une teneur et une saveur bien particulière. D’un côté une équipe du PAN longtemps resté dans l’ombre de son grand frère  et de l’autre un monument européen 36 fois champion de France. 

Une dernière victoire avant les playoffs

Dans un match où les deux équipes ne jouaient plus rien, les supporters du PAN auront certainement apprécié la version new-look de la Team Pirates. A une semaine de la demi-finale aller du championnat contre Marseille, plusieurs cadres avaient été laissés au repos. Ainsi le capitaine Quentin Vander Meulen, Thomaux Saux, Ugo Crousillat et Milos Vukicevic ont suivi la rencontre depuis la tribune. Preuve de la qualité de la formation au sein du club, pas moins de six joueurs de moins de 20 ans étaient présents sur la feuille de match.

En attendant les playoffs

Sportivement, la rencontre face à Douai n’a pas d’enjeu. Le PAN sait qu’il jouera le dernier carré du championnat dans une semaine. Mais pour autant les hommes d’Alexandre Donsimoni ne vont pas prendre ce match à la légère. Le coach a avant tout demandé à ses joueurs de respecter l’adversaire. « Notre objectif c’est la victoire. Douai fait une deuxième partie de saison tonitruante. Ce ne sera pas la même équipe qu’au match aller ». 

Le PAN a joué le jeu

Face à un leader prêt à tout pour finir la phase régulière en beauté, les Aixois qui ne jouaient pour rien d’autre que de conforter leur place sur le podium se sont battus vaillamment. Il faut dire que le PAN se déplaçait en Alsace avec un effectif décimé par les blessures. En plus de Ugo Crousillat, il manquait sur la feuille de match Joyce Lothmann et Thomas Saux. Ajouter à cela des internationaux affaiblis comme Enzo Khasz et Mitsuaki Shiga et vous obtenez une équipe des plus diminuée. Et la punition ne s’est pas fait attendre très longtemps.

CLUB DES PARTENAIRES DU PAN
Playoffs : PAN vs Tourcoing

Abonnement WP 20-21 et Match Bordeaux
Newsletter du PAN

Entrez votre e-mail ci-dessous

Afin de recevoir nos newsletter, veuillez saisir votre adresse e-mail.