Quel scénario !

Au terme d'un match incroyable, les Aixois arrachent le nul dans les ultimes secondes grâce à une chevauchée fantastique du gardien Slaven Kandic qui inscrit le but de l'égalisation (9-9)
Dimanche, 4 octobre, 2020

Une semaine après le déplacement à Marseille, les Aixois recevaient un autre candidat au podium. Face à Noisy-le-Sec jusqu'ici invaincu, la défaite était tout bonnement interdite si les joueurs d'Alexandre Donsimoni voulaient rester au contact de leurs concurrents. Cette affiche de la 3e journée se jouait dans des conditions pour le plus moins inhabituelles. Les conditions sanitaires ne permettaient pas la présence du public. "Ça fait vraiment bizarre de jouer sans nos supporters" confiait le capitaine Enzo Khasz à la fin du match. "Leur absence nous a porté préjudice" confiait le coach. La composition alignée par Alexandre Donsimoni comptait les trois nouvelles recrues canadiennes : Brody Mc Knight, Bogdan Djerkovic et Reuel D'Souza. 

La rencontre démarrait à cent à l'heure pour le PAN avec deux buts signés Popadic et Gagulic sur une contre attaque (0-2). Mais Noisy parvenait à faire son retard en fin de première période. Plus conquérants, les visiteurs revenaient dans le bassin avec de bien meilleures intentions (2-5). En difficulté, les Aixois rejoignaient la pause avec trois buts de retard (3-6). "On a bien commencé le match en menant 2-0. Noisy a bien serré notre secteur 4/5 en laissant peu de marge de manoeuvre à Guillaume Dino et Sébastien Monneret. Ils nous ont mis en difficulté avec des rentrées. Leurs pointes ont fait un excellent travail. De notre côté on s'est un peu désuni alors que c'est notre force depuis des années. On va mettre ça sur le fait que d'habitude le public nous prouve et nous montre qu'à chaque instant on doit représenter une bannière" explique le technicien aixois. 

La Team Pirate profite de la 3e période pour se refaire une santé sous l'impulsion de son capitaine Enzo Khasz (5-6). Au début de la quatrième période, Gluhaic égalisait sur un tir à mi-hauteur (6-6). Mathieu Peisson qui continuait de peser lourd dans la Défense aixoise redonnait l'avantage à son équipe (6-7). A ce moment la rencontre devenait complètement folle. Sur un shoot en diagonale, Sébastien Monneret égalisait à nouveau (7-7). La tension était palpable et l'esprit s'échauffait dans le bassin et sur le banc. Alors que l'on jouait la dernière minute, Petkovic sur un tir puissant pensait offrir la victoire à son équipe à vingt secondes de la sirène (8-9). C'était sans compter sur Slaven Kandic. Le portier aixois parti de sa cage remontait tout le bassin, ballon en main, pour se présenter aux avant-postes. Libre de tout marquage, le Monténégrin saisissait sa chance et arrachait l'égalisation à deux secondes du coup de sifflet final. Quel scénario ! 

"C'est une action incroyable. Slaven Kandic fait la supériorité numérique grâce aux nouvelles règles. Ce match nul est un hold-up" avoue le coach. "Ce but est un miracle. Parfois il faut l'aide de la vague, du rayon de soleil, du clapotis de l'eau dans la rigole. C'est un bon point qui est important. C'est un bon point pour Noisy également, je pense. On a encore des choses à travailler, on manque encore d'automatisme, on manque de régulation de jeu. On joue avec de l'envie, mais aussi avec une petite fébrilité émotionnelle". Avec ce point du match nul, le Pays d'Aix Natation s'en sort bien. Les Aixois  vont maintenant bénéficier de deux semaines de break pour préparer leur prochain match programmé le 17 octobre à Yves Blanc contre Reims avec espérons-le la présence du 8e homme.

 

Revivez la rencontre dans son intégralité ici : 

 

 

Analyse d'Alexandre Donsimoni après la rencontre :

CLUB DES PARTENAIRES DU PAN
EuroCup : PAN vs Budapest

Abonnement WP 20-21 et Match Bordeaux

Il n'y a aucune actualités pour le moment

Newsletter du PAN

Entrez votre e-mail ci-dessous

Afin de recevoir nos newsletter, veuillez saisir votre adresse e-mail.